Cela fait bien deux ans maintenant que ce projet me trotte dans la tête...

Avoir des ruches 2.0  ?!?

Ben oui quoi, pouvoir voir (sur mon smartphone ou sur la tablette de ma chérie voire sur un n'importe quel PC connecté, etc...) mon rucher et plein de paramètres.
Et pourquoi pas recevoir un  e-mail  si...
"Bon là cela va être beaucoup plus compliqué" me dit une petite voix. Mais qui ne tente rien n'a rien!

Le projet est né. Mon rucher est petit: entre 6 et 8 ruches (suivant les pertes). Il est au fond de mon jardin. Le courant et un câble réseau sont proches. C'est un bon début.

Au Rucher, j'aimerais pouvoir lire:

  • la température à l'ombre
  • la pression atmosphérique
  • le taux d'humidité de l'air
  • et voir l'entrée de mes ruches.

Il me faudra pour cela une bonne caméra (mobile idéalement; mais ça c'est facile ce sera mon dernier point)

Et bien entendu pour chaque ruche:

  • le poids
  • et la température interne.

 

Les choix.

Pour gérer tout cela, il me faudra un "nano" ordinateur. Mon choix se dirige vers le "Raspberry pi". Je le connais, je l'ai déjà utilisé. il a toutes les caractéristiques pour répondre à mes besoins.

 Une "Framboise" (raspberry)

cela ressemble à ça: 4 ports USB, une sortie écran, un port réseau , un GPIO (connecteur de 40 broches)

Le port réseau me permettra de le rendre accessible de n'importe où puisque je dispose d'un câble réseau.
Le GPIO me permettra de brancher les accessoires nécessaires à mon projet.

 

 Passons un rapide coup d'oeil sur les accessoires:

Pour le rucher un BME680 !

Un quoi ?????

Un BME680! c'est à dire un petit module de la grandeur d'une pièce de 2 euros qui est capable de me donner une température ambiante, le taux d'humidité de l'air, la pression atmosphérique et la qualité de l'air. J'ignore encore ce qu'analyse exactement cette dernière fonction et si j'en aurai besoin.

Et pour chaque ruche ...

  • Pour la température...
    Le choix est vite fait: j'opte pour les sondes thermiques DS18B20: je les connais on les trouve facilement.
    La version étanche est de bonne qualité et sera facile à mettre en oeuvre dans le corps de la ruche.


  • Pour le poids...
    Ça c'est plus compliqué... En effet, les capteurs de poids accessibles et stables sont des capteurs analogiques. les entrées du raspberry pi sont digitales. Il va donc falloir incorporer un convertisseur entre chaque capteur et le raspberry. Parce qu'il est simple, efficace et bon marché j'ai choisi le HX711. Pour le capteur ce sera le CZL650 - 120 kg. 

 

 HX711

 

Les essais

 

Tout en sachant qu'actuellement seuls 2 capteurs de poids sont branchés et que le système trône dans mon salon avec des températures et poids mesurés bien bizarrement, vous devriez voir les courbes    

        ici    

une sonde est sous un châssis plein nord... une autre est placée sur mon bureau, une autre est sur le dessus du radiateur, une autre est sur l'alimentation du raspberry. les 4 dernières sont au sol.

 

La sonde "météo" est collé contre ma façade nord et masqué par un volet. Il est influencé par la température de la façade et indique une température légèrement supérieure à la réalité.

 

Les deux poids affichés sont ceux d'une petite bonbonne de gaz ou de deux disques et d'un étaux (multipliés par 10)

 

A suivre!

 

À bientôt pour la suite :

  • construction de supports de ruches incluant les sondes de pesées,
  • incorporation des sondes de température dans le corps des ruches,
  • ajout d'une camera,
  • réalisation du câblage définitif du raspberry pi
  • implantation au rucher,
  • ...

shéma théorique final